Travail par grand froid : Comment bien s’équiper ?

Les premiers froids se font déjà ressentir avec la préoccupation première pour tous les artisans travaillant en extérieur : Comment bien s’habiller pour supporter les faibles températures et les conditions climatiques difficiles ?

La journée que vous allez vivre au travail dépend fortement de la manière dont vous allez vous vestir, surtout en hiver ! Travailler dans le froid peut avant tout présenter des risques plus ou moins graves pour votre santé (hypothermie, engelures) au niveau de la température de l’air, de la vitesse du vent et de l’humidité.

travail par grand froid comment bien s equiper avec kraft workwear

Pour beaucoup de professionnels, le premier réflexe pour se couvrir reste l’empilement successif de couches de vêtements. Et vous avez raison ! Mais beaucoup pensent que plus ils cumulent des épaisseurs, plus ils auront bien chaud. Pas forcément ! C’est avant tout l’art et la manière de bien choisir sa tenue de chantier ! Se protéger en hiver ne consiste pas seulement à multiplier les couches. Vous devez avant tout porter du vêtement de travail contre le froid adapté à votre environnement de travail. Vous connaissez la technique de l’oignon ?…

Kraft Workwear vous livre ses conseils techniques pour bien vous équiper et affronter l’hiver sous haute protection !

Superposer plusieurs couches de vêtements ?

La première chose à laquelle on pense lorsqu’il faut s’habiller chaudement, c’est d’ajouter le maximum de couches de vêtements, puis de les enlever selon la météo du moment. Oui ! …mais à condition de respecter une suite logique et les associations de vêtements selon les conditions climatiques (froid sec, humidité, neige, brouillard…).

la technique de l'oignon pour travail par grand froid expliquée par kraft workwear

On vous explique la technique de l’oignon (merci à Freepik pour la photo)

Une chose importante à savoir : l’air qui circule entre les différents éléments sert de bouclier thermique.

”S’habiller en pelures d’oignon”, comme disent nos amis canadiens.

Alors, voici l’enchaînement à respecter pour associer au mieux ses vêtements de travail :

> 1ère couche : 1 vêtement respirant (ou anti-transpirant)

C’est la couche de base. Le choix du premier haut au contact de la peau est très important ! Sa matière, de préférence en polyester, doit permettre d’évacuer l’humidité naturelle du corps de sécher rapidement pour ne pas attraper froid. Il doit être assez ajusté voire très près du corps. Ne portez jamais de t-shirt en coton ! Vous serez trempés et vous aurez froids très rapidement !

Le saviez-vous ? L’eau évacue la chaleur du corps 25 fois plus rapidement que l’air sec. D’où, l’importance d’être protégé de l’humidité avant de penser à ajouter d’autres épaisseurs.

Kraft recommande : l’ensemble de sous-vêtements Blaklader en polyester et tissu Coolmax.

> 2ème couche : 1 vêtement isolant

L’objectif principal de la couche intermédiaire est de pouvoir emprisonner l’air et de garder la chaleur naturelle du corps. Les matières possédant une grande capacité de ventilation sont une excellente seconde couche.

Kraft recommande : la veste polaire Christoph de FHB en 100% polyester tricoté.

> 3ème couche : 1 vêtement imperméable

C’est la couche de protection. Cette dernière couche a un rôle de barrière contre les éléments naturels : vent, pluie, neige. Choisissez donc une veste ou une parka de pluie à la fois imperméable et respirante.

Kraft recommande : la veste de pluie Boris de FHB légère et imperméable.

Protéger les extrémités. Tête, pieds, mains, couvrez-les !

kraft_workwear_s_equiper_grand_froid

Pour les chaussures, optez pour une bonne paire de chaussure de sécurité imperméable, si possible en cuir, montantes et rembourrées.

Le plus : une semelle isolante du froid.

Privilégiez le polyester pour le choix d’une paire de chaussette à porter seule ou complétée par une paire de chaussures en laine en cas de grand froid. Vous l’aurez compris, le polyester aura un rôle respirant et la laine en seconde couche sera isolante. Evitez le 100% coton qui a tendance à s’humidifier rapidement et les chaussettes trop serrées ne facilitant pas la circulation sanguine.

Ne négligez pas les autres parties du corps ! Les extrémités sont très sensibles au froid et se réchauffent difficilement. Pour vous protéger du vent et de l’air glacial, prévoyez des gants d’hiver ou des mitaines en laine, polaire ou cuir selon votre métier.

Complétez par un tour de cou et un bonnet épais en laine tricotée ou coton acrylique. La tête est 5 fois plus sensible au changement de température, en particulier avec le froid. On pense à nos couvreurs sur les toits !

Préférer des tissus techniques et performants

Le fabricants de vêtement de travail utilisent de nouvelles matières souvent empruntées à d’autres secteurs comme le sport, l’armée et les activités de haute montagne. Les vêtements de travail possèdent d’excellentes propriétés thermiques et d’imperméabilité grâce à des fibres et tissus tout-à-fait étonnants. Laissez-nous vous les présenter !

kraft_workwear_s_equiper_grand_froid

> Le Gore-Tex

Matériau imperméable et anti-transpirant. Il est 7 fois plus hydrophobes que les textiles imperméables de sa catégorie.

> Le polyester-coton

Savant mélange qui permet de profiter des avantages de chaque fibre. Le polyester a une excellente élasticité et une forte résistance à la traction et aux frottements. Le coton est respirant, absorbant, souple et doux au toucher.

> Le FHB Protect

Tissu de haute performance développée par le fabricant allemand FHB qui a la formidable propriété de résistance aux intempéries.

Le saviez-vous ? Le FHB Protect réussit à passer haut la main le test de la fameuse colonne d’eau de 10 000 mm. Pour plus d’infos sur cette donnée qui peut laisser perplexe, n’hésitez pas à lire ou relire notre article : Tout savoir sur l’étanchéité et la respirabilité.

> Le Coolmax

Tissu spécifique à base de fibres polyester qui permet de garder l’utilisateur bien au sec. Ce matériau facilite l’évaporation de la transpiration et permet de thermo-réguler le corps beaucoup plus rapidement. Blaklader utilise la technologie Coolmax pour ses t-shirts, parfaits en première couche.

> Le Softshell

Association de trois membranes : une couche isolante, une couche respirante et une couche aux propriétés thermiques.

Vous souhaitez en savoir plus sur le Softshell ? En juin dernier, nous avions mené notre enquête sur les propriétés de cette technique : Qu’est ce que le Softshell ?

> Le Rip-stop

A la base utilisée par les militaires, et de façon générale pour les métiers à risque. C’est une technique de renforcements des fibres permettant de rendre le tissu très résistant et surtout, ce qui nous intéresse dans le cadre de cet article, de lui donner de grandes propriétés imperméables.

Le suédois Snickers utilise le Rip-stop pour ses vestes de travail, en particulier pour la veste d’hiver SNI-1128. Son tissu extérieur est un 100% polyester Rip-stop. D’ailleurs, cette veste est particulièrement appréciée pour les grands froids avec sa doublure souple et matelassée.

Vérifier les normes de sécurité de vos vêtements

Un peu de repérage réglementaire pour le choix de votre veste de travail ou de votre pantalon de chantier.

Deux normes essentielles sont à retenir :

kraft_workwear_s_equiper_grand_froid

> La norme EN343

Elle concerne les vêtements de pluie de catégorie 1. Elle garantit une protection optimale contre les intempéries, le vent et le froid jusqu’à 5°C.

kraft_workwear_vetement_travail_grand_froid

> La norme EN342

Elle concerne les vêtements de travail pour le froid de catégorie 2. Elle assure une résistance thermique, évaporative et de perméabilité à l’air pour des températures inférieures à -5°C.

Savoir se protéger c’est aussi savoir se découvrir

kraft_workwear_s_equiper_grand_froid

L’ordre est aussi très important lorsque votre corps se réchauffe et que c’est le moment d’enlever quelques épaisseurs. Attention, pas trop vite les gars ! 🙂

Commencez par…

  • 1ère étape : retirer vos gants de travail
  • 2ème étape : le casque de sécurité, le bonnet, l’écharpe
  • 3ème étape : la veste de travail en l’ouvrant d’abord au niveau des poignets, puis au niveau de la taille
  • 4ème étape : ôtez une épaisseur de vêtements à la fois

Nos 5 astuces pour combattre le froid !

Ayez toujours une paire de gants et une paire de chaussettes de rechange. L’humidité est l’ennemie de la chaleur. Au cours de la journée, changez-les régulièrement pour être toujours au sec !

Rien ne vaut la vraie laine pour les pulls et les chaussettes ! Ok, la laine est plus chère mais elle tient incroyablement chaud ! Son plus : elle n’a pas besoin d’être lavée aussi souvent car elle ne dégage pas d’odeur.

Évitez le café sur les chantiers ! Il est dit que la caféine bloque les récepteurs des vaisseaux sanguins et les empêche de se resserrer. En d’autres termes, vous aurez froid plus rapidement ! Mais, par contre les autres boissons chaudes sont vivement conseillées !

Pour ceux qui travaillent à genoux au contact de surfaces froides, pensez aux genouillères ! En plus d’éviter les frottements, elles feront barrière contre la fraîcheur du sol et l’humidité.

Cela n’engage que nous mais avez-vous déjà essayé le poivre noir dans vos chaussettes ? Selon certaines croyances, le poivre pourrait avoir des vertus contre le froid. Vous nous en direz des nouvelles !

Pour vous faire payer un pantalon bien chaud par votre patron ou par votre femme : partagez sur leur mur !

2 Commentaires

  • frécaut stephane 19 octobre 2017 à 17 h 52 min

    Merci pour vos conseils bien résumés et rapides à lire.
    Juste une remarque sur le paragraphe « savoir se découvrir »: le casque de sécurité est un EPI donc qu’il fasse très chaud ou très froid, on doit toujours l’avoir vissé sur la tête!

    Répondre
    • Vianney 23 octobre 2017 à 7 h 47 min

      Hello Stéphane, ravi que l’article t’ai plu et excellente remarque ! Comme dirait Monsieur Vader, toujours porter son casque en toutes situations ! 🙂 A bientôt

      Répondre

Laisser un commentaire