Le kilt de travail, ça vous dit quelque chose ?

Avez vous déjà entendu parler des kilts de travail ? Eh non, ce n’est pas une blague, notre partenaire suédois Blaklader propose depuis quelques années déjà le kilt de travail ! Semblable à la tenue traditionnelle écossaise, il diffère par l’ajout des poches nécessaires pour travailler et par les matières et tissus utilisés. Mais pourquoi un kilt ? Revenons sur un peu d’histoire…

article de blog sur le kilt de travail sur kraft le blog

Le kilt, symbole de l’Ecosse

Selon les sources, le kilt naît au XVIème siècle. Il s’apparente au début à une « belted plaid » que l’on pourrait traduire très grossièrement par : « tissu ceinturant ». Il s’agit en gros d’une pièce de tissu à motif écossais qui s’enroule autour de la taille et de l’épaule. Le kilt moderne apparaît à la fin du XVIIème siècle ou au début du XVIIIème siècle. Il s’agit d’une version ceinturant uniquement la taille. Les clans des Highland portaient tout d’abord allégeance à Dieu, puis à leur Chef. Tout pour déplaire au roi de Grande-Bretagne Georges II qui impose en 1746 le « Dress act ». Cette mesure parmi d’autres avait pour objectif d’estomper la culture des habitants des Highlands ou « Hautes Terres ». Le kilt est donc prohibé jusqu’en 1782. Adopté par l’armée dans les régiments de Hihland au début du XIXème siècle, s’opère alors un net regain de popularité pour le vêtement symbolique de l’Ecosse.

des soldats britanniques en France en 1939 portant le kilt

Des soldats britanniques en France en 1939 portant le kilt

caricature representant un soldat en kilt ecossais devant des femmes europeennes

Caricature représentant des femmes européennes un brin curieuses face à ce vêtement atypique

Le kilt aujourd’hui

Le kilt est une tenue traditionnelle couramment portée en Grande-Bretagne lors des cérémonies officielles et des mariages. Son usage militaire est toujours d’usage pour les cérémonies et les soldats postés à la protection des édifices à caractère touristique ou officiel. Symbole fort d’une identité celte, il est également porté part les plus jeunes générations. Il est acceptable de le porter en public et même au travail (Nous y reviendrons plus loin dans l’article) ! Traditionnellement fabriqué dans des tartans de couleurs vives ou ocres, le kilt traditionnel existe désormais dans une multitude de tissus différents. Des cotons, poly-coton mais aussi du cuir ou des matières similaires. Les couleurs peuvent être unies et des motifs de style camouflage existent.

des hommes posent en kilt lors d un mariage ecossais

Des hommes en kilt lors d’un mariage écossais

homme habillé d un kilt moderne

Le kilt pour homme de nos jours

Historiquement réservé aux hommes, le kilt est de nos jours porté par les femmes, notamment les joueuses de cornemuse ou les sportives (dans certains sports le port du kilt est obligatoire).

kilt femme tartan rouge de la boutique Highland Store

Le kilt tartan porté aussi par les femmes

Le kilt pour travailler

Nous avons précédemment introduit le port du kilt au travail. Certains écossais le portent en effet pour leur activité professionnelle, pour des professions variées, notamment au bureau. Il est apprécié pour avant tout son très grand confort et son style sorti tout droit du film Braveheart ! Alors, la question est : « Peut on porter un kilt pour des métiers manuels ? Oui et non selon les métiers. Un forestier par exemple, sera très sûrement à l’aise avec notre kilt de paysagiste, mais ce dernier pourrait être déconseillé pour lui en raison des tiques qui transmettent la maladie de Lyme. Aïe ! De même, le kilt n’est pas idéal si vous exposez vos jambes à des dangers, (pas de tronçonneuse avec un kilt s’il vous plait). Il en est finalement de même pour le short.

un groupe d hommes portant le kilt dans une rue

Un groupe de gentlemen habillés du kilt écossais

Mais… Le kilt possède pourtant un atout que les hommes ne peuvent pas connaître avant d’avoir essayé… Il laisse « respirer » ! Eh oui, pourquoi les femmes portent-elles des jupes à votre avis ? Et bien parce que c’est confortable, léger, surtout lorsqu’il fait chaud. Je porte moi-même le kilt (même si mes gambettes ne font pas la taille d’un bras de charpentier) et je dois avouer que l’on se sent super à l’aise avec !

Le kilt, un vêtement de travail adapté ?

Les kilts de travail signés Blaklader que nous proposons sont bien évidemment adaptés au travaux manuels. Ils comprennent toutes les poches nécessaires pour travailler correctement. Poches à mètre bien sûr, mais aussi poches holster ou poches pour sécateurs (kilt de paysagiste). Les passants pour ceinture sont solides et nombreux. Contrairement au pantalon, on peut le bouger de gauche à droite selon l’envie du porteur. Idéal lorsque vous souhaitez avoir une poche plus devant vous ou au contraire à l’arrière. Les tissus utilisés sont les même que pour les pantalons Blaklader. Le kilt de travail est en 100% coton de 370 grammes au m2 tandis que le kilt de paysagiste est taillé dans un polyester/coton léger et résistant (polyester issu du recyclage). La réponse est donc un grand oui, les kilts peuvent être adaptés au travail de l’artisan !

le kilt de travail noir blaklader

Notre kilt de travail Blaklader

position accroupie avec le kilt de travail blaklader

L’Art de porter le kilt Blaklader

La question des dessous….

Alors ça… L’éternelle question, celle qui anime les dames et rend perplexes les messieurs. Que porte-on sous un kilt ? Traditionnellement, rien du tout, pour apprécier tous les avantages du côté « aéré ». Bon à savoir : L’usage militaire du kilt proscrit le port de sous-vêtements. On appelle ça le port à la « régimentaire ». Pour des questions évidentes de pudeur et de praticité, il est habituel de porter des sous-vêtements sous un kilt. Bien que des fabricants de kilts proposent des sous-vêtement spéciaux, les hommes portent généralement des caleçons ou boxers classiques, ceux de la marque Dunderdon sont extras !

Chez Kraft, nous trouvons pourtant plus amusant de laisser planer le doute. Nous souhaiterions tout de même mettre en garde les charpentiers et les couvreurs. Par dessus les toits vous voyez beaucoup plus de choses que nous, mais au sol les passantes bien avisées ne manqueront pas de jeter un coup d’œil aux bijoux de famille !! 🙂

sous vetements boxers dunderdon a porter sous le kilt

À porter sous le kilt 🙂


Un grand merci aux auteurs des photos :


Pour vous faire payer un kilt par votre patron (ou par votre femme): partagez sur son mur !

6 Commentaires

  • Lionel ROLLAND 16 décembre 2017 à 16 h 55 min

    Bonjour….
    J’ai découvert le kilt de travail il y a 2 semaines sur l’ile de St Barthelemy ou j’étais en chantier..
    Je porte déjà ce vêtement depuis 8 ans pour mes sorties officielles, je n’ai pas de costume. (Clan Douglas)
    De surcroit, je vis en Guadeloupe et suis sonneur au sein d’un bagad breton.. Donc….
    Je me tâte donc pour l’achat d’un kilt travail, pourquoi pas, ca attire la curiosité et pourquoi pas la clientèle..
    Livrez vous en Guadeloupe, et a quel prix ?
    Bravo à vous, et merci….

    Répondre
    • Aude Saulnier 19 décembre 2017 à 9 h 47 min

      Hello Lionel, merci beaucoup pour ce message et pour l’engouement pour le kilt de travail ! Nous sommes des convertis au style écossais chez Kraft 🙂 et nous sommes sûrs que cela ne laissera pas indifférent la clientèle antillaise ! 🙂 On peut expédier directement les produits vers la Guadeloupe. Mais, nous devons consulter notre livreur pour connaître les frais de transport. Merci Lionel et très belle journée à nos amis guadeloupéens !

      Répondre
    • Aude 21 février 2018 à 8 h 46 min

      Hello Lionel, nous avons lancé un vote collectif pour que le 16 mars devienne la journée en kilt. N’hésite pas à encourager l’initiative. #tousenkilt Lien du vote : Votez pour la Journée Tous en Kilt !

      Répondre
  • Kiltman 34 19 décembre 2017 à 18 h 37 min

    Eh bien vous êtes bien en avance sur la France en matière de liberté vestimentaire masculine. Ici en métropole c’est encore étroit d’esprit, dans la mentalité occidentale l’homme viril est en pantalon et ses vêtements doivent toujours être simples et coupés dans des tissus disons frustres.
    Quand je me suis pointé chez ma grand-mère en kilt elle m’a demandé pourquoi j’étais habillé en fille puis quand elle a vu que c’était un kilt elle a jugé ça ridicule, carnaval, déguisé.
    Moi le kilt ça fait douze ans que j’en porte et l’utily kilt ça m’intéresse. C’est ultra confortable, et bien plus classe qu’un short, et pas de coutures entre les jambes, il faut juste penser à lisser le kilt en s’asseyant pour le poser à plat sur la chaise, un coup qui se prends vite.
    je vous envie de pouvoir porter ça au boulot, ici dans le midi de la France, ça ferait scandale, c’est fermé, étroit d’esprit. L’été au bord de mer je déambule en paréos de l’île de Bali (grans paréos à franges en rayonne), il faut voir la bobine de certains passants…Je me régale.

    Répondre
    • Aude 21 février 2018 à 8 h 43 min

      Hello Kiltman, merci à toi pour ton commentaire. On partage la philosophie à 100% chez Kraft si bien que nous avons lancé un vote collectif pour que le 16 mars devienne la journée en kilt. N’hésite pas à voter et à très bientôt #tousenkilt !! Lien du vote : Votez pour la Journée Tous en Kilt !

      Répondre
  • Abremski Philippe MacKinnon 23 mars 2018 à 23 h 20 min

    le commentaire de Kilman n’est pas faut mais heureusement grâce a diverses animations d’ associations de porteurs de kils les gens s’ouvre un peu plus chaque week end. Merci a toute l’équipe pour ce super moment a la St Patrick près d’Angers.

    Répondre

Laisser un commentaire