Vêtement de travail ou style workwear ? Interview de Tristan de Largeot et Coltin

Le “workwear” ? C’est la traduction de « vêtement de travail » dans la langue de Shakespeare. Basique ! Mais plus qu’un type de vêtement, le workwear pourrait se définir comme une influence, une attitude, un style venu des ouvriers pendant la révolution industrielle américaine. Avec l’arrivée du style bûcheron, on voit le workwear exploser dans les vestiaires masculins. Et pour nous chez Kraft, l’idée que l’on se fait est que la mode “workwear” est une tendance bien à elle. C’est lorsque le vêtement lié à des activités artisanales, manuelles, est porté hors de son contexte professionnel pour sortir comme du prêt à porter.

Parle t-on de vêtement de travail ou de style workwear ?

homme habille de vetement de travail ou d un style workwear

Ce mois-ci, nous avons échangé avec Tristan Pavin, un de nos amis de la bande de Largeot et Coltin, une entreprise spécialisée dans le vêtement de travail traditionnel, largeots velours et coltins en moleskine. Proche des produits, des tissus et de la matière, Tristan nous donne son avis sur l’influence du workwear et de la mode dans l’univers du vêtement de travail.

tristan de l equipe largeot et coltin donne son avis sur le style workwear

Tristan à la confection avec sa machine à coudre de toujours

Pour toi Tristan, qu’est ce que le style workwear ?

Le style workwear c’est un style vestimentaire qui dure depuis des décennies maintenant. Je ne sais pas si on peut parler de style d’ailleurs, puisqu’il est né avec l’artisanat, les travaux agricoles, et s’est poursuivi avec la naissance de l’industrie. N’importe quel ouvrier avait un style workwear, puisqu’il portait le vêtement et la tenue qui convenait à son activité. Un marin portait un gros pull en laine et un bonnet avec un pantalon réalisé dans une matière très serrée pour empêcher l’eau de traverser ; un bûcheron des grosses chaussures et des étoffes très robustes pour ne pas se déchirer au premier frottement avec un tronc d’arbre, etc…

des ouvriers du batiment americains en vetement de travail au style workwear

Scène 1932 : Déjeuner au sommet d’un gratte-ciel

des ouvriers americains en vetement de travail au style workwear

Scène extraite de la série américaine HBO « Boardwalk Empire »

Le style de ces hommes est né pour répondre à de vrais besoins vis-à-vis de leurs métiers, et ça en fait un vêtement utile et souvent costaud. Le style est né en fait, à mon avis d’une sorte d’admiration pour les hommes qui portaient ces vêtements et qui font des métiers très durs. Je pense qu’il s’agit plus de s’approprier la virilité, la force de ces hommes quand on s’habille en workwear. Le pantalon jean de Levis, par exemple, en porter un c’est initialement s’approprier le style d’un chercheur d’or d’autrefois, avec toute l’aventure et les possibilités de richesses qui vont avec…

l artiste tj guzzardi porte la marque levis

L’artiste Tj Guzzardi porte le Levis (extrait du site américain Levis)

Il y a aussi le fait que le vêtement de travail a la force d’être durable puisqu’il est naturellement robuste. C’est-à-dire que le style s’est démocratisé aussi grâce à cette facette du vêtement, l’élément de durabilité et de patine du temps (un levis qui blanchit aux genoux avec le temps, ou une veste d’aviateur en cuir que se patine aux coudes et aux poches). Ça donne aux vêtements une histoire, une « vie », et un vêtement qui a une histoire c’est un beau vêtement. D’où, d’ailleurs, la mode des pantalons délavés, des jeans troués, des bas de pantalons déchirés, des taches de peinture etc…
En quelques mots, le style workwear c’est : des étoffes robustes, des vêtements pratiques et amples, des coupes plutôt simples, avec une histoire à raconter… Et surtout pour le gars habillé en workwear une admiration pour l’homme à qui il voudrait ressembler.

style workwear bucheron homme de caractere

Un style bûcheron affirmé du côté de chez Bonne Gueule

homme en vetement de travail dunderdon style workwear

Look 100% vêtement de travail Dunderdon

D’après toi, quelles sont les principales influences du workwear ?

  • Militaire : Le trench-coat, le bomber, saharienne, blouson d’aviateur, veste M65… On aime porter ces vêtements de héros, proches de nous, pères, frères. Le workwear militaire, c’est aussi l’élégance, la virilité, le prestige, la force, la loyauté et la dévotion.
  • Cowboy : On mêle le cuir épais et brut (gros ceinturon, boots), jean et chemise en toile grossière, un bandana et un chapeau… Dans l’imaginaire collectif, le cowboy représente la force brute, mais aussi l’habileté, le courage, la fierté, et l’idéal du rêve américain.
  • Mineurs / Orpailleurs : Salopette, jeans bruts taille haute, porté avec des bretelles. C’est très proche de beaucoup de tenues homme actuelles.
  • Marin : Gros pulls à cols roulés, bonnet de laine et caban épais. Ces vêtements, conçus pour résister à des conditions de vie et de travail très rudes, sont rapidement devenus des éléments de la garde-robe civile pour ces propriétés qualitatives.
  • Bûcheron : Bonnet de laine et surchemise à carreaux très épaisse, bottes et bottines en cuir épais (CAT, Timberland).
homme portant le style workwear cowboy

Style workwear inspiré des cow-boys

homme portant le style workwear bucheron

Le meilleur du look bûcheron avec Pat Jonasson (extrait du blog Jamais Vulgaire)

Aujourd’hui, selon toi, comment s’habiller dans un style workwear ?

Pour moi, il y a une multitude de styles workwear, tous faisant plus ou moins référence à des métiers. Le bûcheron pour les hipsters, les ouvriers de l’industrie pour ceux qui portent des salopettes ou des combinaisons, le chercheur d’or et le cowboy pour le jean, le marin avec les gros pulls en laine, les militaires avec les grosses bottes de cuir…

Pour s’habiller dans un look workwear, il faut que la tenue fasse directement référence à l’imaginaire collectif. On ne porte pas de chaussures de ville vernies avec un pantalon droit et ample, mais plutôt des boots à lacets. Il faut de belles matières, épaisses, robustes, un peu raides, pas de fioriture, pas de motif, des coupes simples, carrées. Il faut des poches aussi, le style workwear n’existe pas sans poche, c’est la base, comme je le disais un vêtement workwear doit être pratique. Il faut penser que le vêtement doit bien vieillir pour qu’il puisse raconter une histoire, et pour ça il faut choisir un vêtement qui soit de bonne qualité quand on l’achète. Un vêtement qui puisse durer dans le temps et qui dans quelques années soit encore portable pour montrer qu’il a servi et qu’il est costaud.

usure d'un jean style workwear

36 mois de port intensif pour le jean Naked & Famous (extrait du blog Bonne Gueule)

Quand on pense « workwear », on imagine des jeans délavés et du cambouis sur les mains ?

Il y a plusieurs écoles, d’une part il y a, oui, le style un peu tâche d’huile ou de peinture sur le pantalon, éclaboussures sur les chaussures ou la veste, des vêtements froissés, mais on à aussi une autre version dans laquelle on gomme cette saleté, la notion de travail, et on ne garde que le vêtement sous sa forme la plus simple, repassé, dans un look bien assorti. On met juste en avant le vêtement, sa coupe, sa matière, sa couleur, ça donne un style très propre et carré et c’est justement cet aspect qui est aimé par les hommes qui portent du workwear.

cambouis sur les mains style workwear

Style « dirty hands » : plus c’est sale plus c’est classe ? 🙂

usure des chaussures style workwear

Chaussures usées Red Wing Shoes (photo épinglée sur Pinterest)

« Workwear » « vêtement de travail » c’est la même chose, non ?

Le vêtement de travail actuel, celui qu’on voit porté par nos artisans et sur les chantiers n’est pas « workwear » outre mesure. Mais il existe néanmoins des façons de porter le vêtement de travail. On peut toujours avoir la classe, il faut juste savoir assortir son pantalon de travail à genouillères avec des vêtements qui feront un look, qui apporteront à une tenue de chantier un style workwear. Ce qu’on appelle « workwear » c’est plutôt vintage, et les vêtements de travail modernes, comme ceux que vous proposez chez Kraft workwear, ne sont pas tellement vintages. Normal, on a besoin de matières modernes, résistantes avec des technologies plus actuelles. Néanmoins, cela n’empêche pas d’avoir du style au travail. Il faut dire aussi que les enseignes de vêtement de travail ne proposent pas les vêtements comme des trucs stylés, mais uniquement pratiques ou utiles. Alors que le style c’est aussi l’image d’une entreprise, et des pros qui y travaillent.

un pro sur chantier en vetement de travail style workwear

Une nouvelle façon de s’équiper au travail : le style workwear par le fabricant de vêtement de travail suédois Snickers!

Et s’habiller en vêtement de travail en dehors du boulot ça peut être un style à part entière ?

Je crois qu’on est de plus en plus à la recherche de durable. Ça vient probablement de la crise économique avec le besoin de sécurité et l’envie d’investir dans des vêtements de qualité qui durent. Le workwear et le vêtement de travail répondent à ça. Tu peux avoir un style workwear habillé en vêtement de travail : un bon X1500, un t shirt blanc et une chemise carreau FHB ouverte. Tu seras en plus proche de la philosophie du style workwear : du vêtement durable, des coupes larges et droites et des poches.

Côté pros, quand on veut on peut ! Il faut dire que ce ne sont pas forcément les tenues les plus vues sur Instagram ou Facebook, mais il faut avouer qu’il y a de plus en plus de gars qui ont une sacrée classe dans leurs tenues de travail.

sortir en vetement de travail style workwear dans la rue

Tenue de travail sortie de boulot signé Dunderdon

en vetement de travail homme style workwear

Attitude workwear près des quais

Qui es-tu Tristan ? Toi-même, tu travailles dans le workwear ?

J’ai 23 ans, je suis spécialisé dans le textile et le cuir. J’ai un parcours assez long dans le domaine de l’habillement et du textile, notamment un BTS et un Master dans les métiers du textile et du cuir, en plus d’une passion pour les tissus, la mode et la couture.

Actuellement, je travaille pour une boutique en ligne de vêtement de travail traditionnel, Largeot et Coltin, qui vend des vêtements qu’on porte depuis environ un siècle. Des vêtements en velours ou en moleskine, des matières utilisées depuis la nuit des temps pour leur élégance, leur résistance et leur confort.

tristan de largeot et coltin en vetement de travail style workwear

Tristan dans les vignes de l’Anjou (49) tout de workwear vêtu de la veste Ashby Barbour

Un grand merci Tristan d’avoir partagé ce moment avec nous !


On en profite pour remercier toute l’équipe de Largeot et Coltin pour leur bonne humeur au quotidien. Et oui, déjà plus de 2 ans que nous partageons les mêmes locaux, les pauses café et les bonnes bières après le boulot. Mais ça, c’est une autre histoire pour un prochain article sur le blog de Kraft…

tristan de l equipe largeot et coltin donne son avis sur le style workwear

L’équipe de Largeot et Coltin au grand complet. De gauche à droite : Jean le menuisier, Tristan le passionné de mode, Hans l’Allemand, Joseph le français, Grégorie la touche féminine, et Romain le créatif.


En attendant, le workwear est bien chez nous. Du style au travail ? Passez à la seconde étape et découvrez nos looks autour du jean de travail.

jean de travail selectionne par kraft workwear

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux !

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire