Portrait d’Ismaël : charpentier et amateur de glisse. « Mon pantalon de travail ? Il est ultra stylé ! »

Chez Kraft, nous souhaitons mettre en valeur nos artisans qui chaque jour font des merveilles sur les chantiers. Vous avez de l’or dans les mains les gars et on a envie de partager ça !

Pourtant, nous savons que ce n’est pas toujours facile tous les jours : des conditions de travail rudes et un désintérêt croissant des jeunes pour les métiers manuels…

Mais, de voir vos splendides ouvrages et votre fierté lorsque vous les avez terminés nous donne envie de venir vous rencontrer, échanger avec vous pour pouvoir réaliser de beaux portraits d’artisans.

Comme le souligne avec beaucoup de coeur Victor, un de nos charpentier de Lozère : ”Il n’y a pas plus beau que de sortir quelque chose de ses mains”.

Alors, en ce mois de novembre, nous vous présentons Ismaël Le Runigo, un charpentier, fou de glisse venu tout droit du pays breton, qu’on adore chez Kraft ! Il a accepté de nous parler de son parcours de charpentier, de ses passions et de ces fringues au boulot.

ismael charpentier travaille sur les toits avec son pantalon de travail

Avant de vous le présenter, on vous laisse découvrir cette splendide vidéo réalisée par Snickers où l’artisan se dévoile, entre sa passion pour les bois et celle pour les planches….

Isma le charpentier, raconte-nous ton histoire….

Ismaël ou plutôt Isma Bzh, 35 ans, papa de deux ptits bouts, un breton d’adoption, mais de sang antillais, crapahute sur les toits depuis au moins une bonne dizaine d’années. Mais tout ne le prédestinait pas forcément à être charpentier…

Mon aventure de charpentier, elle ne commence pas tout de suite…

À l’origine, Ismaël décroche son bac STI avec pour ambition de trouver un job dans l’industrie. Mais en Bretagne, il rencontre des difficultés à décrocher un boulot. Il s’essaie cuisinier pendant deux années, mais derrière les fourneaux Isma ne se retrouve pas…

ismael charpentier autodidacte
ismael construit sa maison avec un pro du bois

À cette époque, un projet lui trotte dans la tête : celui de construire sa propre maison. Sans réelle expérience ni formation, notre téméraire Isma se heurte aux difficultés d’obtenir un crédit. Mais il en faut beaucoup pour le décourager. Il trouve une parade en achetant un kit de maison en bois écologique auprès d’une entreprise canadienne. L’idée : construire sa maison supervisé par un professionnel. Un vrai défi ! La maison ne met que 8 jours à sortir de terre… “J’ai donc appris au côté d’un canadien généreux, passionné par son boulot. En 8 jours seulement, la maison était montée”. Face à cette belle performance, la société décide de l’embaucher en tant que technicien monteur structure bois en CDI. L’aventure “boisière” commence pour lui !

restauration d'une charpente bois par ismael
charpente bois d'ismael
Ma 1ère maison m’a donné la voix. Ca m’a forgé et cette expérience fait sans doute l’artisan que je suis maintenant : autodidacte et passionné ! Et chaque chantier est comme mon bébé !

Tel un petit Padawan, Isma fait ses armes pendant 8 ans aux côtés des canadiens (sans le sirop d’érable, Isma n’a pas encore mis les pieds sur le sol canadien, mais on lui souhaite de rejoindre ses “pères” un jour). “J’ai fait des rencontres avec des québecquois, pros, passionnés du bois. Des vrais woodworkers !!”

Après quelques années de boulot, Isma se lance à son compte et monte sa petite entreprise de Charpente : Arbor Construction. Il attache une attention tout particulière à accueillir des jeunes punchy et motivés qu’il prend plaisir à former, à transmettre les techniques et les gestes du bois. Un partage naturel puisqu’en quelque sorte il redonne ce qu’on lui a enseigné.

Qu’est ce qui te fait kiffer en dehors des planches et des clous ?

Ok, Isma c’est un charpentier débrouillard, talentueux et téméraire mais c’est aussi un amoureux des sports de glisse. ”Lorsque les conditions sont bonnes, je me libère pour gagner mon autre terrain de jeu : l’océan.” Il commence la planche à voile à 8 ans puis il découvre le surf. La planche est plus pratique à bouger dans son camion. D’ailleurs, son camion c’est comme son garage. On y trouve même la tondeuse !

ismael porte sa planche à voile sur les plages bretonnes

Il est aussi amateurs des grands espaces des voyages en sac à dos en mode road trip, bref un gars guidé par la nature et le grand air !

Son prochain défi : sa nouvelle maison. Il réalisera le gros oeuvre jusqu’à l’étape hors d’eau / hors d’air (sauf la partie couverture). Un projet fou pour Isma !

Et si on parlait de ton style au boulot ?

70% de mon temps je suis en tenue de travail. Je veux quand même avoir un peu d’allure !

Côté pantalon de travail ?

En général, Isma tourne avec deux pantalons sur l’année : un pantalon de travail toute saison et un pantalon de travail hiver. Normalement, ils ne tiennent pas plus de 6 mois. Il portait le Ruffwork de Snickers.

> “Je porte le pantalon P11 Dunderdon depuis mars. Il est TOP, beaucoup de poches, très confort. On peut le garder toute l’année avec quand même une préférence pour les beaux jours car il est léger. Je le porte depuis 6 mois et je n’ai pour l’instant aucun soucis. Il est très souple dans les mouvements. Les pantalons normalement me durent 6-7 mois pas plus. Celui-ci je vais pouvoir pousser un peu plus”.

>“J’alterne avec le jean P12 Dunderdon que j’ai depuis octobre. C’est un bon complément avec le P11. C’est de la grosse came ! Tu te sens en sécurité là-dedans avec un bon tissu bien épais. C’est vraiment une impression d’être bien protégé. Il a plein de poches pour caler tous les outils. Il est plus recherché dans les détails que le P11, un vrai style qui change. Il est impeccable pour l’hiver. Pour l’été, j’utiliserai plus le P11. Le serrage en base du pantalon est top, ça évite de traîner dans la boue”.

ismael porte le jean de travail p12 dunderdon
ismael sur son chantier avec le pantalon de travail p11 dunderdon

Mais, Isma a souvent le même problème avec ses pantalons. Lorsqu’il pose de l’OSB sur la charpente, agenouillé, le renfort en Cordura ne dure pas. Il s’échauffe, brûle et finit par se déchirer. Il n’a pas encore essayé avec son Dunderdon. A voir sur les prochaines semaines…

Côté chaussures de sécu ?

> “Je porte les Linus de FHB depuis octobre. En général sur les chaussures, je ne fais pas 3 mois avec. Les Linus sont super légères, confortables, pas d’impression de lourdeur aux pieds. Le – : il manque une surcoque à l’avant pour éviter les frottements sur le bout de la chaussure lorsqu’on bosse à genoux, et ne pas user l’avant”.

> “Je porte aussi des chaussures de sécu de la marque STC Footwear achetée sur recommandation de mes compères canadiens. Elles arrivent mi-mollet. Certes, elles sont robustes mais super lourdes et très encombrantes. Je les utilise toujours pour le gros oeuvre”.

Les chaussures Diadora de la gamme Utility Gloove ne m’ont fait que 3 mois.

Isma, un petit mot pour nos artisans ?

”Pour tous les artisans qui créent avec passion, qui ont l’exigence des choses bien faites, tentez Kraft,pour des fringues solides et stylées. Malgré des journées parfois plus dures que les autres, les gars, soyez sûrs qu’on est des créateurs au quotidien ! Good job. Good spirit.”

selfie d'ismael sur son chantier de charpente bois

Un grand merci à toi Isma pour ta vidéo et tes photos, et pour nous avoir fait partager un peu de ton quotidien. On te souhaite une très belle route sur tes planches ! 🙂

Pour te faire payer un bon jean de travail Kraft Workwear par ton patron (ou par ta femme :)) : partage sur son mur !

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire